Accéder au contenu principal

L'actualité de l'eau douce

L'eau en molécule

Parce que pour nous l'eau douce ne compte pas pour des prunes, elle mérite que nous y consacrions toute notre énergie. Présenter et faire connaitre l'eau douce pour mieux sensibiliser, pour mieux la protéger. 

Pour moi cette ressource est le coeur du développement durable, véritable centre de gravité des 3 axes constitutifs du développement durable : l’environnement, le social et l’économique.


Sur sa page Google+, IC Eau SA propose une collection "eau douce" sorte de veille sur tous les enjeux présents et futurs liés à cette ressource et mettant à l'honneur les initiatives y relatives.


 L'eau la vie - l'eau la force - l'eau l'avenir

Vulnérabilité, fragilité, rareté, nécessité, souterraine, courante, déferlante, excessive ou rare l'eau est au coeur de tout... et bien plus encore.
La collection Eau Douce d'IC Eau SA sur Google+
Frédéric Pitaval

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Comment une législation mal conçue et son application hâtive peuvent devenir dangereuses pour les cours d'eau!
Reporterre révèle une nouvelle menace pour les cours d'eau en France dans deux articles écrits par Laurène Lavocat. 
COURSE CONTRE LA MONTRE POUR SAUVER LES COURS D'EAU, février 2018 - Laurène Lavocat - Reporterre
DES MILLIERS DE COURS D'EAU SONT RAYES DE LA CARTE DE FRANCE ET S'OUVRENT AUX PESTICIDES, février 2018 - Laurène Lavocat - Reporterre
Rus, ruisseaux, canaux, rivières, fleuves finalement peu importe le cycle de l'eau, comme son nom l'indique fait un tout, un ensemble, alors vouloir déclasser certaines gouilles pour pouvoir mieux les polluer, c' est vraiment une réflexion courtermiste... 
Que la FNSEA use de toute sa pression n'est pas surprenant malheureusement, en revanche que l'Etat français, par faute de moyens... (ah oui vraiment?) met en place une législation en s'appuyant sur une cartographie des eaux, celles pouvant être…
Spéciste? Autotrociste? Non simplement écologiste... Il y a quelques semaines j’intervenais dans un débat audiovisuel sur la télévision suisse romande sur : « Quels droits devons nous accorder aux animaux? » J’ai été désigné comme contradicteur à trois antispecistes dont Aymeric Carron, fourbu à cet exercice. Vous l’aurez compris cet expérience me laisse un petit goût d’inachevé et une certaine frustration. Frustration parce que dans l’organisation d’une telle confrontation il faut donc deux camps. Je me suis retrouvé dans le camp …d’en face … celui qui était accusé, celui qui, d’après ce que l’on nous a expliqué dans ce débat, est dans le faux… et pourtant… Et pourtant je ne me sens pas moins amoureux des animaux et pas moins respectueux de notre Terre que n’importe quels vegans ou antispecistes (parfois en désaccord entre eux en fonction de leurs modèles à penser). Oui je ne me sens pas moins respectueux des animaux, des végétaux et de notre planète.  Ne pas avoir les mêmes réponses ne v…